• Regard sur...

     

    ⇒Qu'est-ce-que croire ?
    Université de Strasbourg

    Dernières informations

     ***

    Dernières informations

    ⇒GITTA MALLASZ: Dialogues avec l'ange
    La Lucarne et la Nuit
    ***

    Dernières informations

     

    ⇒SOUP'R BOL,

    un nouveau genre de soupe populaire

    *** 

     ⇒Voici ce qui arrive quand des réfugiés et des Européens se regardent fixement pendant 4 minutes.

     

    Dernières informations

      http://www.amnesty.fr/

    Voici ce qui arrive quand des réfugiés et des Européens se regardent fixement pendant 4 minutes.
    Une expérience vidéo poignante, qui fait tomber les barrières entre des réfugiés récemment arrivés et des Européens, sera diffusée mondialement par Amnesty International mercredi 25 mai 2016.

    Cette vidéo, intitulée Look Beyond Borders (Regarder au-delà des frontières), se fonde sur une théorie selon laquelle un contact visuel ininterrompu de quatre minutes accroît l’intimité. Amnesty International Pologne et l’agence de publicité polonaise DDB&Tribal ont appliqué cette théorie, mise au point par le psychologue Arthur Aron en 1997, à la crise des réfugiés : ils ont mis face à face des réfugiés venus de Syrie et de Somalie, et des citoyens de Belgique, d’Italie, d’Allemagne, de Pologne et du Royaume-Uni. Et les résultats sont plus que positifs. Amnesty International Pologne a filmé l’expérience à Berlin en avril 2016.

    Le film montre les réactions naturelles et spontanées entre des personnes qui se rencontrent pour la première fois, à Berlin, dans un entrepôt proche de Checkpoint Charlie, ancien point de passage datant de l’ère de la Guerre froide. Les réfugiés, venus de Syrie et de Somalie, vivent en Europe depuis moins d’un an.  

     
     
     
    Découvrez l’histoire de celui qui fut préfet de la province romaine de Judée en 26. Il est connu de tous les chrétiens comme celui qui a ordonné l’exécution de Jésus Christ.
    La Lucarne et la Nuit
    ⇒Ponce Pilate
    Dernières informations
    Jean-Pierre Lémonon (Prêtre, théologien et exégète)

     

    ***

    Fête de la Présentation du Seigneur au temple

     La fête de la Présentation du Seigneur célébrée le 2 février, était autrefois appelée « Purification de la Vierge Marie ».Cette fête clôt les solennités de l’Incarnation. Elle rappelle que Jésus fut présenté au temple, 40 jours après sa naissance, selon la loi de Moïse (Exode 13, 11-13) et offert à Dieu (Luc 2, 22-40

    ⇒Lire la suite... 

    ⇒Pourquoi mange-t-on des crêpes à la Chandeleur?

     

    *** 

     

    NOËL 2016

    Le Pape François  dénonce  la "prise en otage" de la fête  par un matérialisme qui obscurcit son message et rend indifférent aux besoins des migrants et de ceux épuisés par les guerres.

    "L’Enfant qui naît nous interpelle : il nous appelle à laisser les illusions de l’éphémère pour aller à l’essentiel, à renoncer à nos prétentions insatiables, à abandonner l’insatisfaction pérenne et la tristesse pour quelque chose qui toujours nous manquera. Cela nous fera du bien de laisser ces choses pour retrouver dans la simplicité la paix, la joie, le sens de la vie...

    ...Le pouvoir de cet Enfant, Fils de Dieu et de Marie, n'est pas le pouvoir de ce monde, basé sur la force et sur la richesse ; c'est le pouvoir de l'amour... C'est le pouvoir qui régénère la vie, qui pardonne les fautes, réconcilie les ennemis, transforme le mal en bien...

    ...Paix à tous ceux qui, en différentes régions, affrontent des souffrances en raison de dangers constants et d’injustices tenaces...Paix aux peuples qui souffrent à cause des ambitions économiques d’un petit nombre et de l’âpre avidité du dieu argent qui conduit à l’esclavage..."

    (Extrait de l'Homélie du Pape François ) 

  •  

    Pâques et la Semaine Sainte

    Dernières informations

    Pâques est le cœur même de la foi chrétienne. C’est pourquoi les chrétiens se préparent à la fête de Pâques depuis le début du Carême, et en particulier tout au long de la Semaine Sainte.

    Lire la suite

    La Cène (Léonard de Vinci)

     Dernières informations

    Thème

    Le thème de l'œuvre est un de ceux de l'iconographie chrétienne : La Cène (terme issu du latin CENA : repas du soir) est le nom donné par les chrétiens au dernier repas que Jésus-Christ prit avec les Douze Apôtres le soir du Jeudi saint, avant la Pâque juive, peu de temps avant son arrestation, la veille de sa Crucifixion (appelée encore Passion par les chrétiens), et trois jours avant sa résurrection.

    Lire la suite

     

    D’où vient la coutume des œufs de Pâques ?

    Dernières informations

    Du simple œuf dur coloré aux plus prestigieux œufs de Fabergé, l’œuf de Pâques est resté une tradition dans le monde entier. Si nous pouvions redire son message au moment de Pâques….

    Lire la suite


  •  

    Chandeleur

    La Chandeleur doit son nom à la "Festa candelarum" : en latin, "fête des chandelles". Dans la tradition chrétienne, il est d'usage d'allumer des chandelles ou des cierges.

    LES ORIGINES

    Les origines de la Chandeleur demeurent disputées.

    Dans l'Empire Romain, il était d'usage, mi-février, de fêter les Lupercales

    La période correspond également, en Europe du nord, à l'ancien culte celte irlandais d'Imbolc. Les paysans célébraient alors la divinité de la fécondité en organisant des parades aux flambeaux.

    Pas sûr, néanmoins, que ces fêtes païennes aient directement engendré la fête que nous connaissons. Des réjouissances célébrant la présentation de Jésus au Temple, quarante jours après la veillée de Noël, sont signalées dans les textes au Proche-Orient dès le IVe siècle.

    Lire la suite...

    Mardi Gras, Carnaval

    Mardi gras est fixé 47 jours avant Pâques. C'est le dernier jour ainsi que le point culminant du Carnaval, période de festivités et de réjouissances précédant traditionnellement les rigueurs du Carême (marqué par le jeûne, la pénitence dans les rites chrétiens...).

    Lire la suite...

    Mercredi des Cendres, entrée en Carême

    Le mercredi des cendres marque l’entrée en  Carême. Les cendres sont en principe les cendres des rameaux de l’année précédente qui ont été brûlés.

    Lire la suite...


  • Les Rois Mages

    Le récit de Matthieu ne dit presque rien des Mages. Il signale seulement que ces mages venaient d'Orient. (Évangile selon saint Matthieu Chapitre 2)
    Les mages auraient été qualifiés du titre de roi dès le IIIe siècle, mais c'est seulement au XIIe que cette royauté des mages est reconnue par la liturgie et l'iconographie. Considérés comme saints, leurs reliques arrivèrent au XIIe à la cathédrale de Cologne. Au VIe siècle l'Église donne des noms aux rois mages Gaspard, Melchior et Balthazar, avec ces noms, ils sont devenus des personnages légendaires, et en même temps presque vivants. Les crèches les représentent en magnifiques costumes imaginés orientaux, avec des chameaux et des serviteurs.

    D'abord Arabes ou Persans, ils sont ensuite représentés comme appartenant à trois peuples différents ou aux trois continents alors connus, l'Asie, l'Europe et l'Afrique. Ils représentent maintenant toute l'humanité.

    Lire la suite...

    http://www.lexilogos.com/epiphanie.htm

    http://www.interbible.org/interBible/ecritures/symboles/2005/sym_050208.htm

     

    Histoire de la galette des rois et de la fève

    Religieux ou pas?

    "Le partage de la galette n'a rien à voir avec la religion. Cela faisait partie des célébrations autour du solstice d'hiver, propice aux divinations.

    Les Rois Mages

    La galette des rois est une pâtisserie traditionnelle célébrant l’Epiphanie, mais elle se consomme pendant presque tout le mois de janvier. Il existe plusieurs variantes et recettes selon les régions de France : elle a plus une forme de galette à la frangipane dans le nord de la France, et plus la forme d’une couronne briochée aux fruits confits dans le sud de la France.

    Lire la suite...

     


  • Symbolique de la fête de NoëlImage issue de Stellarium, simulateur astronomique.Téléchargement gratuit.

    Dans le récit biblique, la naissance du Messie est annoncée aux rois mages par l’Étoile de Bethléem. C’est elle qui les guide jusqu’à la maison où le nourrisson se trouve.

    Selon les astronomes, il pourrait en réalité s’agir du passage d’une comète ou, plus certainement, d’une conjonction des planètes Saturne et Jupiter.

    Ce phénomène astral est assez exceptionnel : chacun des moments où il s’est produit est scientifiquement déterminé. A l’époque de Jésus, une seule occurrence est connue, à la fin septembre de – 6 avant JC. Le pape Benoît XVI a d’ailleurs repris cette théorie dans son dernier ouvrage "L’enfance de Jésus":

    « La grande conjonction de Jupiter et de Saturne dans le signe zodiacal des Poissons en 6-7 avant J.-C. semble être avérée. Elle pouvait orienter des astronomes babyloniens vers un événement d’importance universelle, la naissance dans le pays de Judas, d’un roi qui aurait pu apporter le salut », écrit Benoit XVI.

    vidéo: les étoiles de Noël


  • Symbolique de la fête de Noël

     Toutes les civilisations ont célébré le soleil comme une figure divine primordiale donnant la vie, la chaleur, la lumière. Le Soleil est aussi considéré porteur d’une dynamique cyclique, celle du jour et de la nuit, celle des saisons, celle de la vie et de la mort.
    Au Solstice d'hiver, le 22 décembre, le Soleil atteint l'extrême Sud céleste, et son point d'éloignement maximal de l'équateur céleste. Nous vivons la nuit la plus longue et le jour le plus court. C'est alors qu’est célébré le pacte du renouveau de la vie, le mystère de la renaissance. C'est à partir du plus profond de l'hiver que la vie commence progressivement sa remontée. Cet instant est associé au signe du Capricorne.

    L’ancienne fête romaine de Mithra ou fête du Soleil invaincu

    Symbolique de la fête de Noël.Le christianisme a repris un ancien culte, longtemps célébré à Rome et .venant de plus loin en Orient, de Perse. Le 25 décembre, Rome célébrait .la naissance du dieu Mithra, appelé « Sol invictus », le Soleil invaincu. .Ce jeune dieu solaire surgit d’un rocher ou d’une grotte, le 25 décembre, .sous la forme d’un enfant nouveau-né. Dieu d’origine perse, dont le nom .existe dès le VIème siècle avant notre ère, Mithra est l’objet d’un culte .qui se développe aux IVème et IIIème siècles, et qui connaît un grand .succès à Rome. Mithra est le plus souvent représenté coiffé d’un bonnet .phrygien, en train de tuer un taureau, symbole lunaire. Mithra rétablit la puissance de la lumière, du soleil contre les forces des ténèbres. Il est donc le soleil invaincu, dont la naissance était célébrée le 25 décembre, le jour de la nuit la plus longue. Le sang de taureau que Mithra fait couler fertilise la terre.

    Lorsque le christianisme devint la religion officielle de l’Empire au IVème siècle, la date du 25 décembre fut retenue en Occident pour célébrer la naissance de Jésus. En fait, la célébration de la Nativité a lieu au cours de la messe de Noël, le 24 décembre à minuit, pour bien marquer, dans le cycle journalier, le passage entre la fin de la descente dans les ténèbres de la nuit et le début de la remontée vers la lumière du jour.

    Après la refonte du calendrier du pape Grégoire XIII en 1582, les chrétiens orthodoxes d’Orient ont continué à utiliser le calendrier Julien pour fixer les dates de leurs fêtes religieuses. C’est pourquoi Noël continue d’être célébré dans ces pays le 25 décembre du calendrier Julien, qui correspond aujourd’hui au 6 Janvier du calendrier grégorien.

    L’arbre et la bûche de Noël, symboles de lumière

    La coutume de l’arbre de Noël trouve son origine probablement dans les pays scandinaves, et plus récemment, en Allemagne. Elle est entrée ensuite en Alsace et en Lorraine, avant de s’étendre à toute la France.
     
    L’arbre de Noël est un arbre toujours vert, à une époque de l’année où les autres arbres ont perdu leur feuillage. C’est un pin, un épicéa, ou encore des branches de houx. Cet arbre de Noël est l’arbre de Vie que l’on trouve dans de nombreuses traditions, l’Arbre cosmique, l’Axe du monde qui relie le Ciel à la Terre. On y place des bougies (en principe allumées seulement à minuit), une guirlande, donc de la lumière, et des boules qui représentent les planètes. Elles forment toute une guirlande ascensionnelle, vers le sommet de l’arbre, où se trouve l’étoile, qui représente le pôle Nord, ou l’étoile polaire, pôle immobile du Ciel.
     
    La lumière du sapin est celle du feu intérieur, celui qui demeure malgré les tempêtes et le froid extérieur. C’est la lumière qui survit dans les ténèbres et le froid. Elle est le symbole de la Vie que rien ne peut détruire.

    La crèche, le Père Noël

    Symbolique de la fête de Noël.La crèche est beaucoup plus récente que la fête de Noël. Les premières .représentations de la Nativité apparaissent en France au IVème siècle. Le .Père Noël, quant à lui, semble avoir plusieurs origines : Saint Nicolas, au .IVème siècle de notre ère, avec l’habit épiscopal violet, dispense la lumière, .les bonnes paroles, mais aussi les gâteries, les bonbons aux enfants. Il était .associé au père Fouettard. Le Père Noël est aussi le vieil homme qui vient .du nord, avec son vêtement rouge, sa grande barbe blanche, le traîneau. Il .représente aussi l’année finissante. Portant  la hotte comme une corne .d’abondance, il passe par les cheminées, lien entre le Ciel et la Terre.

    Les Rois-Mages

    Symbolique de la fête de Noël .La venue des Rois-mages est associée à l’offre des présents,   .l’or, l’encens et la myrrhe, et aussi au partage de la galette, .ronde, couleur de soleil. Ainsi, la coutume d’offrir des .cadeaux à l’Epiphanie, notamment dans les pays chrétiens du .Sud, est en relation avec les présents des Rois-mages. La .galette, de forme circulaire, est un symbole solaire. Elle est .faite d’une pâte feuilletée, elle contient la fève ou l’amande, .parfois symbolisée par le Christ, nouveau-né emmailloté.

    http://www.sagesse-marseille.com/lhomme-sage/symbolisme/la-fete-de-noel-mythe-solaire-chretien.html

     





    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique